ALGORITHMES

Les machines créent-elles des peintures électriques ?

Roch BOUCHAYER, Léon DENISE, Anatole DUPRAT, Julien ESPAGNON, FLOPINE, Julien GACHADOAT, PULSAARE, Lionel RADISSON
Installation, dessin, vidéo

À l'aide de "shaders", "d'automates cellulaires", de "traceurs" et d'autres outils, les développeurs se sont emparés de techniques mathématiques et informatiques pour créer leurs œuvres. Utilisant des moyens qui influent sur notre quotidien, les artistes-développeurs présentés dans cette exposition d'art génératif vous feront partager leur amour de l’art et du code.

Lors du vernissage, perfomance de live coding visuel et sonore par Flopine et Pulsaare.

Flopine, Ascending Love
Cookie Collective [photo Gloria Marillier]
Cookie Collective [photo Gloria Marillier]
  • Vernissage

    24 septembre 2020 à 18h30

  • Exposition

    Du 25 septembre au 21 novembre 2020

  • Fermeture

    Du 26 au 31 octobre 2020

  • Site web Site du Cookie Collective

Flopine, Doctorante et artiste en art numérique - Université Paris VIII, AIAC/INRéV
Après une rencontre décisive, en 2016, avec la communauté de la demoscene et la pratique des visuels codés en temps-réel, Flopine plonge dans une terrible addiction au shadercoding. Sa pratique artistique est profondément liée à l'action de coder son image, à la fois en temps que performeuse lors de concerts, mais aussi à des fins éducatives en partageant le code de ses réalisations et en animant des sessions vidéos en direct sur la plateforme de streaming Twitch.

Anatole Duprat expérimente depuis plus de 15 ans  la génération d'arts visuels à l'aide d'algorithmes mathématiques. L'œuvre présentée, intitulée "La vie opportuniste" s'appuie sur la simulation d'un Physarum Polycephalum (aussi connu sous le nom de "blob"), emmène le spectateur dans un univers où chaque cellule essaie de vivre en harmonie avec ses voisines. Le code informatique générant cette séquence d'images ainsi que la musique qui l'accompagne produite par Dubmood, tient en seulement 4096 octets.

Léon Denise utilise les outils du jeux vidéo pour explorer et expérimenter de nouvelles manières de percevoir les réalités. Il rêve de filtres d'image et d'effets de distorsion dans un monde de pixels chantants et de polygones dansants. Son approche artistique est inspirée par l'expérimentation scientifique, la sérendipité et l'art de l'erreur.

Ils sont tous les trois membres du Cookie Collective, une organisation à but non lucratif qui promeut l'art numérique temps-réel au travers d'évènements inclusifs et gratuits. Le Collectif Cookie regroupe des artistes numériques spécialisés dans la création temps-réel. Cela inclut les jeux vidéo, les installations interactives, le vidéo-mapping, la demoscene, le live coding, etc. Il organise des live coding parties régulières, dans lesquelles des artistes s’entraînent et créent des visuels et sons sous les yeux du public ainsi que la Cookie Demoparty, festival d'art numérique qui réunit plusieurs communautés et présente des démos, jeux vidéo expérimentaux, machinimas, concerts  et publie des fanzines qui présentent différentes facettes de la création numérique.

Lionel Radisson, alias makio135, designer indépendant et enseignant au sein du makers' lab,  travaille sur la rencontre de l'objet, du graphisme et du numérique. Depuis les ateliers Processing Lyon, il partage régulièrement sa pratique du code créatif sous toutes ses formes.

Julien Espagnon, designer de formation, s'intéresse à la programmation comme médium artistique. L’algorithme lui permet de travailler sur des modèles donnant la possibilité de générer des formes, et de travailler par itération, lui permettant alors de pousser ses idées au delà de ce qui était anticipé, voire de les dépasser - pour découvrir des espaces inconnus et non prévus. L’utilisation du traceur ou autre procédé d’impression, permet d’ouvrir le champ des possibles dans l’utilisation des matériaux, et de retrouver un côté aléatoire, réhumanisant ainsi la partie numérique.

Roch Bouchayer, développeur de formation, s’est très vite intéressé à l’utilisation graphique et visuelle du code. Le 21 avril 2018 il se lance un défi : expérimenter de manière quotidienne avec de celui-ci. De ce projet ressort aujourd’hui images et vidéos, générées à partir d’algorithmes, et surtout la découverte de l’art génératif par sa pratique. En parallèle, il a également commencé à créer des installations interactives.
Roch est à l’initiative de l’exposition "Algorithmes" à La Conciergerie.

Nuit de La Création 2020 Après